La chronique de Chloé Grandpierre no13
Château Lafon-Rochet
Vins rouges et rosés de la « Perle Jaune » de Saint-Estèphe

Le Château Lafon-Rochet, l’un des dix 4ème Grands Crus dans la Classification officielle des vins de Bordeaux de 1855, se trouve à Saint-Estèphe dans le nord du Médoc. À partir de Bordeaux, c’est un peu comme partir à l’autre bout du monde pour ramener des perles ! Mais cela en vaut la peine !

La propriété est l’une des plus remarquables du Médoc, affichant une présentation audacieuse avec son étiquette jaune, évocatrice d’une belle perle de culture aux reflets dorés. Le Château tire son nom de la petite chapelle qui se trouve dans la propriété : Les Pélerins de Lafon-Rochet.

J’ai toujours aimé les perles dorées d’Australie. Il y a quelque chose de très doux et en même temps, de solaire. C'est un peu ce que je ressens avec le Château Lafon-Rochet. J'ai une bouteille dans ma cave, mais je n’y ai pas goûté. Son étiquette et sa couleur sont tellement originales. La propriété est séduisante et la bâtisse, absolument splendide.

Je ne me suis pas seulement aventurée hors de Bordeaux pour leur célèbre vin rouge. Je voulais tout d’abord déguster le rosé Château Lafon-Roset. J’ai consigné dans mes notes de dégustation : couleur saumonée claire rappelant celle d'un rosé de Provence ; au nez, des agrumes frais avec des touches d'acacia ; au palais, frais avec une sucrosité agréable, des notes de pamplemousse et de pêche.

Vous pouvez penser que cet article diffère des précédents. À vrai dire, je n'avais pas spécialement envie de me pencher sur l'histoire du domaine (qui remonte au XVIIème siècle) ou sur les excellents vins (seules 200 000 bouteilles de rouge sont produites, sous la direction œnologique de Monsieur Berrouet, ancien responsable de Pétrus), mais je souhaitais vous en dire plus sur cette visite et cette rencontre avec son propriétaire.

L’œnotourisme a tout pour réussir dans cette propriété. Malgré la pluie le jour de ma visite, la vue sur le vignoble était très apaisante : la brume qui monte de la terre, la beauté du parc, la petite chapelle qui surplombe l'ensemble, le jaune éclatant de la façade de cette Chartreuse, les vins sous cloches de verre comme des diamants dans leurs écrins. Il y avait longtemps que je n'avais pas été dans un lieu où l'essentiel est synonyme de simplicité.

Outre le cadre fort agréable, j'ai eu l’immense honneur de rencontrer Monsieur Michel Tesseron, le propriétaire. Une personnalité. Un véritable caractère. Il faut avoir la tête sur les épaules et en même temps dans les nuages (dans le sens où il faut avoir des rêves) pour hériter d’un domaine viticole aussi réputé que Lafon-Rochet, et le développer.

En 1999, il reprenait la gestion du domaine avec pour objectif de faire sa marque. La décision de repeindre le château de la couleur jaune tournesol désormais célèbre était audacieuse. Plus récemment, il a laissé les rênes de la propriété à son fils Basile, estimant que l'heure était venue de céder sa place. 

Alors pour conclure...

Belle propriété, parc bien entretenu, chien adorable (oui, il y a un molosse mais très doux), chais superbes, dégustation intéressante de vins de St Estèphe (comprenez donc que le vin est excellent !) et en prime, rencontre étonnante avec le propriétaire, son fils et d’autres membres aguerris de l’équipe du domaine. Une expérience sublime … et multicolore, avec du rouge, du jaune et du rosé !

Chloé Cazaux Grandpierre
Chancelier Provincial, Bailliage Provincial d'Aquitaine

Photos : © Chloé Cazaux Grandpierre & © Château Lafon-Rochet