La chronique de Chloé Grandpierre no12
Oenotourisme à la française
Le tourisme viticole représente l'avenir - c'est indéniable

Le secteur du tourisme viticole a considérablement évolué durant la première décennie de ce siècle, depuis ses humbles débuts il y a 30 ou 40 ans. La plupart des agences de voyage estiment qu’il présente d’énormes perspectives de croissance, déclarant que dans certaines régions, il ne fonctionne qu’à un quart de son potentiel.

Au fur et à mesure que la demande des touristes augmente, des régions comme Napa Valley et le Bordelais doivent gérer un succès continu et les effets associés, tels que les foules et l’établissement de tarifs d’entrée dans les salles de dégustation.

Je m’estime privilégiée de pouvoir travailler dans le monde viticole. Le rôle de guide viticole professionnel fait partie de mon portefeuille de services. Un métier dans le tourisme viticole vous conviendra parfaitement si…

Vous aimez les contacts humains
Le tourisme viticole a pour vocation le partage et la transmission d’une passion. Il ne se limite pas à l'accueil des visiteurs pour une visite et une dégustation. Il faut savoir être un hôte ouvert et avenant.

Vous aimez le vin
Le vin est véritablement unique. C’est un produit vivant : le récit d’une mémoire intemporelle, un goût harmonieux, un instant que l’on savoure. D’ailleurs, il renaît constamment, son histoire étant renouvelée à chaque millésime. Il faut aimer les gens pour tenir le rôle de conteur et aimer le vin pour faire rêver son auditoire.

Vous aimez le patrimoine et les traditions
Dans le milieu du tourisme viticole, vous travaillez dans une agence ou dans un domaine. Bien sûr, le vin raconte une histoire par lui-même, mais il s’inscrit également dans le patrimoine d’un lieu. Bâtie en telle année, à telle époque, par une telle personne, la propriété a une histoire vivante. Vous devez être l’ambassadeur de la culture que vous représentez.

Vous possédez un certain degré de compétences techniques
Les touristes viticoles aiment le vin, souhaitent apprendre et posent des questions. Même s’il n’est pas nécessaire de couvrir la théorie et les pratiques de vinification, les connaissances d’un guide viticole sur la production du vin ne doivent pas se limiter au minimum.

Vous avez des capacités d’adaptation
Vous devez être capable d’adapter votre discours en fonction de vos clients, en vous basant non seulement sur leurs connaissances mais aussi, et surtout, sur leur sens de l'humour ! Vous devez savoir enseigner sans prêcher : chose difficile mais certainement pas impossible.

Vous êtes conscient des différences de culture
Dans un domaine proche du point précédent, vous devez être conscient des différentes cultures nationales et pouvoir vous y adapter.

Vous adoptez systématiquement une présentation impeccable
Sourire, tenue appropriée, respect et courtoisie – en un mot, les fondamentaux en matière de relations clients. En tant que guide viticole, vous représentez un domaine, un nom, voire une marque, vous devez donc être à la hauteur de leur réputation.

Les circuits viticoles font partie des séjours touristiques spécialisés parmi les plus populaires. Les amateurs de vin s’aventurent partout dans le monde – et pas seulement en France et dans le Bordelais – pour découvrir le monde fascinant du vin.

Le tourisme viticole représente l'avenir. C’est indéniable. C’est notre présent, et je suis extrêmement heureuse d’en faire partie.

Chronique basée sur un article de Chloé Cazaux Grandpierre, Chancelier Provincial (Bailliage Provincial d'Aquitaine)